Découvrez les premières images de Malley Gare !

Le quartier de Malley mérite enfin un avenir de première catégorie, contrairement à ce qu’avancent les opposants !

Image du nouveau quartier Malley Gare

Vue depuis l’avenue du Chablais

Le futur concours d’architecture dessinera précisément le visage de Malley-Gare, qui ne sera pas un centre d’affaires comme faussement affirmé par les opposants. Bien au contraire, la volonté est d’offrir aux futurs occupants une ambiance novatrice, dans un quartier où il fait bon vivre. Construire des tours permettra d’aménager des commerces de proximité et des espaces publics plus vastes qu’avec des constructions plus basses qui, elles, recouvriraient l’entier de la surface.

Image du nouveau quartier Malley Gare

Vue depuis La Rochelle

Les vues ci-contre (demandées et souhaitées par les Prillérans) depuis Mont-Goulin et depuis la Rochelle, conformes en volumétrie aux possibilités constructibles du Plan partiel d’affectation (PPA) en votation, montrent bien que l’atteinte au paysage n’est absolument pas celle que veulent faire croire les opposants par leurs images apocalyptiques.

Image du nouveau quartier Malley Gare

Vue depuis Mont-Goulin

Le lac sera toujours visible, la Savoie également et l’horizon toujours aussi attrayant. Au final, si tout se réalise, il s’agira d’un ensemble de bâtiments certes nouveau, mais parfaitement cohérents et en adéquation avec le bâti existant et l’important volume du nouveau Centre sportif de Malley (CSM).

Image du nouveau quartier Malley Gare

Vue depuis la future place de la Coulisse, en direction du Gazomètre

Au cœur du nouveau quartier, à la place de la Coulisse, en regardant vers le gazomètre. On s’y sent déjà bien, les commerces directement accessibles participent à l’ambiance attrayante.

Image du nouveau quartier Malley Gare

Une grande variété de commerces dans les rez-de-chaussées

Image du nouveau quartier Malley Gare

Des espaces publics généreux

Image du nouveau quartier Malley Gare

Une modernité assumée

Les images sont des illustrations d’artiste non définitives. L’apparence des bâtiments et des espaces publics n’est qu’une interprétation possible de la future réalité.